UN PARTENARIAT FRUCTUEUX ENTRE CENIT ET GXP CONSULTING SWITZERLAND

Ou comment associer technologies numériques et conseil à valeur ajoutée pour stimuler l’innovation dans l’industrie des sciences de la vie (notamment dans le domaine des dispositifs médicaux).

L’industrie des sciences de la vie est confrontée à des défis de taille tels que la pression et la régulation grandissantes des organismes de réglementation, l’essor des produits génériques, le nombre d’expirations de brevets, la fin du modèle dit « blockbuster », les efforts demandés aux départements de R&D pour qu’ils soient plus efficaces, la pression sur les prix et la rentabilité. Le rôle de GXP Consulting Switzerland consiste à apporter un soutien à forte valeur ajoutée à ses clients afin de livrer à temps des produits sûrs et efficaces. En tant que principal partenaire mondial des solutions numériques de Dassault Systèmes, CENIT conçoit et met en place des processus numériques pour aider ses clients à atteindre un leadership technologique. L’association des forces de ces deux experts est un levier d’innovation collaborative et de performance pour l’industrie des sciences de la vie, marché en permanente évolution.

Le marché mondial du médicament a atteint 1 106 milliards de dollars de chiffre d’affaires (environ 977 milliards d’euros), en 2019. La part des Etats-Unis, marché le plus important, représentait 47,5% du marché mondial, et l’Europe avec 23% du marché, comptait deux acteurs majeurs pharmaceutiques suisses parmi le top 3 mondial. La part de la Suisse est considérable puisqu’elle totalisait 79,3 % du CA mondial. Les chiffres sont pharamineux, les défis le sont tout autant. L’actualité n’est-elle pas la démonstration de la course mondiale à la recherche, la production massive et la commercialisation de nouveaux vaccins ? C’est en réunissant l’ensemble des acteurs clés d’un écosystème étendu que l’on y parviendra.

L’industrie pharmaceutique doit se réinventer

L’innovation prend tout son sens et devient l’enjeu stratégique majeur du secteur pour se renouveler et générer de la croissance. Les « blockbusters », ou produits phares très innovants dans une pathologie peu fréquente, dominent en effet le marché et sont des sources de revenus colossaux pour le propriétaire du brevet. Le développement des génériques change la donne pour les laboratoires car dès que le brevet d’un médicament tombe, son prix baisse de façon drastique. Et pourtant les investissements dans la recherche et la production pèsent encore très lourd. Anticiper et réduire les coûts du développement d’un médicament et les délais de mise sur le marché, dans le respect des exigences accrues des autorités de régulation qui évaluent le rapport bénéfice/risque, se feront grâce à l’interaction des organisations avec des experts du secteur pharmaceutique et de la transformation digitale dans l’industrie.

Un partenariat à forte valeur ajoutée

GXP CONSULTING Switzerland est une société de conseil spécialisée dans les sciences de la vie qui  accompagne ses clients tout au long du cycle de vie de leurs produits. Leader en Suisse romande et très active sur les territoires alémanique et le Tessin, la jeune entreprise a  développé une expertise pointue dans un cadre à forte dominante sécuritaire et réglementaire. Ses quatre axes d’activité s’articulent autour des biotechnologies, de la pharmacie, des dispositifs médicaux et des produits combinés. Elle ambitionne d’acquérir prochainement de nouvelles parts de marché en Suisse et moyen terme en Europe. CENIT AG a acquis une solide réputation internationale auprès des industriels de tout secteur et de toute taille dans le domaine de la transformation numérique. Elle met en place des processus métiers pour gérer les données d’une entreprise, accélérer la recherche, réduire les phases de conception, d’industrialisation et de fabrication et ainsi permettre une rapide mise sur le marché de produits et services innovants. L’utilisation des technologies numériques est un levier incontestable d’innovation pour l’industrie pharmaceutique qui, grâce à un univers connecté et collaboratif peut, virtuellement,  modéliser, calculer, analyser, simuler, piloter des milliers de données tout au long du cycle de vie des produits.

Interview croisée autour de cinq questions entre Sacha Mijailovic, Directeur général et fondateur de GXP CONSULTING Switzerland et Alfonso Panichella, Directeur général de CENIT Suisse. Des parcours aussi différents qu’inspirants. Ils nous livrent leurs motivations à associer leurs expertises au service d’un marché qui doit conjuguer défis industriels, économiques et sociétaux et dans lequel s’invitent de plus en plus des acteurs de l’opinion publique.

1.Quel a été le déclic pour vous lancer ?

 Sacha Mijailovic : De formation scientifique, j’ai évolué de nombreuses années au sein de grands groupes pharmaceutiques ; ce fut une riche expérience qui m’a permis de me confronter aux grandes problématiques des sciences de la vie et d’acquérir un véritable savoir-faire métier. La fin du modèle des « blockbusters », médicaments phares générant plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel, a été un changement de paradigme important pour l’industrie pharmaceutique standard. La concurrence avec les médicaments génériques devient de plus en plus significative et la contrefaçon se développe de manière inquiétante. En parallèle, le secteur des dispositifs médicaux est également en forte expansion, notamment les produits combinés qui incorporent une substance, qui utilisée séparément, peut être considérée comme un médicament.

Cette industrie fait également face à des défis réglementaires et technologiques majeurs. Le déclic a été cette nouvelle ère qui s’annonçait. J’ai fondé GXP CONSULTING Switzerland à Lausanne en 2014 pour poursuivre ma mission dans un environnement à taille humaine, propice à l’échange et à la cohésion entre les équipes. Fin connaisseur du marché, ma vision du consulting se porte vers l’ultra spécialisation dans le but d’apporter une très forte valeur ajoutée à nos clients. Nous sommes aujourd’hui soixante-dix consultants européens de formation essentiellement scientifique (ingénieurs, doctorants, pharmaciens industriels) pour adresser un marché de plus en plus exigeant et encadré. Le seul marché suisse compte près de 1.300 entreprises spécialisées dans les sciences de la vie.

Alfonso Panichella : CENIT AG,  fondée en 1988 avec son siège social à Stuttgart, est spécialisée  dans la gestion du cycle de vie des produits. Ses fondateurs, visionnaires et convaincus des nouveaux défis du monde industriel, ont su réunir de nombreux talents pour devenir à ce jour le premier partenaire de Dassault Systèmes dans le monde. Rassemblant plus de huit cents collaborateurs, dans neuf pays, trois continents et vingt-sept agences, nous accompagnons les entreprises dans leur transformation numérique. Parmi nos clients cœur de cible, je citerais l’automobile, l’aéronautique, l’ingénierie, les équipements industriels, les biens de consommation et aussi les services financiers. Un panel essentiellement industriel qui s’est profondément transformé au fil des années pour s’inscrire dans une dynamique de modernisation. De formation ingénieur industriel avec une spécialisation en économie, je suis en charge du développement du marché suisse. Nous observons une nette croissance du déploiement des solutions PLM dans le secteur des dispositifs médicaux ces dernières années et, forts des retours d’expérience qualitatifs de nos clients, nous avons décidé d’intensifier notre activité dans le domaine des sciences de la vie.

2.Quel est aujourd’hui l’axe porteur de l’innovation dans l’industrie pharmaceutique et des dispositifs médicaux ?

Sacha Mijailovic : Ces dernières années, l’industrie pharmaceutique classique n’apporte essentiellement plus que de faibles améliorations aux molécules déjà existantes, si bien qu’aujourd’hui l’innovation se fait principalement dans le secteur des biotechnologies. Nous observons en effet de plus en plus de rapprochement entre les « big pharma » classiques et des sociétés biotechnologiques plus récentes. Ce domaine recouvre l’ensemble des technologies et applications ayant recours à l’utilisation ou à la modification de matériaux vivants notamment dans le but de produire des médicaments. Nous voyons par exemple une expansion très importante des anticorps monoclonaux, dont le procédé de fabrication complexe fait appel au génie génétique et à la culture cellulaire, et qui permettent des traitements ciblés ou médecine de précision. Il s’agit d’interactions vivantes et complexes à gérer d’où l’enjeu de l’innovation dans les biotechnologies pour trouver de nouvelles thérapies.

Les dispositifs médicaux font, quant à eux, face à des défis de taille tels que la mise en conformité avec les nouvelles normes MDR et IVDR, ainsi que l’exploitation et la traçabilité de leurs documents et leurs données. La transformation digitale devient capitale pour ce secteur également.

Alfonso Panichella : Notre activité se concentre essentiellement autour des dispositifs médicaux. Les principaux challenges de nos clients mettent en évidence de nombreux axes d’amélioration pour aider cette industrie à relever ses défis industriels et commerciaux. Les différentes organisations (Recherche et Développement, Qualité, Marketing, réglementations, chaine de sous-traitance) travaillent souvent en mode silo, ce qui génère de nombreuses itérations et des pertes de temps préjudiciables à l’efficacité. La digitalisation des processus d’entreprise permet d’accroitre la collaboration en centralisant l’ensemble des données qui sont partagées et enrichies en temps réel par les différents métiers de l’entreprise.  En outre, ce secteur se complexifie et les exigences en matière de mesure de la qualité s’accroissent considérablement. Les solutions que nous mettons en place permettent aux fabricants de dispositifs médicaux de gérer efficacement les problèmes de qualité, en améliorant la traçabilité et la conformité QSR/GMP/ISO.

3.Qualité et Collaboration sont au cœur de vos métiers. Expliquez-nous pourquoi ?

Sacha Mijailovic : Nous sommes une société de consulting opérationnelle et c’est sur le terrain que nous appréhendons et solutionnons les problématiques de nos clients pour qu’ils puissent mettre rapidement sur le marché des produits sûrs et efficaces. Nous avons développé des méthodologies basées sur des « best practices » pour accompagner nos clients tout au long du cycle de vie de leurs produits. Nous nous imposons en interne le même degré d’exigence et de qualité que celui que nous appliquons dans nos missions chez nos clients. Passionnés par les sciences de la vie, nos équipes ont une double expertise technique et réglementaire à laquelle s’ajoute un savoir-être adapté. Pour cela nous intervenons dès la phase de recherche et développement, l’industrialisation, la fabrication et jusqu’à la distribution du produit. Un ensemble de processus méthodologiques sont mis en place pour que nous contrôlions la qualité et la conformité des produits avec les évolutions de la règlementation. Nous accompagnons nos clients dans le cadre de la soumission de demandes d’autorisations de mise sur le marché de nouveaux produits ainsi que dans la gestion quotidienne des activités visant à assurer la qualité de ces derniers, nous développons et validons les procédés de fabrication et qualifions les équipements utilisés, nous optimisons la productivité via l’excellence opérationnelle et assistons les projets d’investissements tels que la création de nouvelles usines et supportons leur transformation digitale.

Alfonso Panichella : Notre métier consiste à développer et mettre en place des processus numériques tout au long du cycle de vie du produit pour optimiser les coûts et créer un avantage compétitif. Avec une double expertise métier et technologique, nos experts accompagnent pas à pas les différentes étapes clés du développement d’un projet en s’appuyant sur les outils numériques de dernière génération. La plateforme 3DEXPERIENCE® de Dassault Système est particulièrement novatrice car elle centralise et coordonne tous les talents d’une entreprise. C’est en effet à partir d’un référentiel unique qu’elle permet d’interconnecter toutes les étapes clés du cycle de vie d’un produit grâce aux solutions logicielles de conception, d’ingénierie, de production, de simulation et de pilotage. La collaboration multi-sites et multidisciplinaires est garante de la réalisation d’un projet dans le  respect de innombrables exigences requises. La santé se personnalise. L’enjeu est de développer une approche holistique des soins qui englobe la génomique, le comportement et l’environnement par la médecine de précision. La plateforme collaborative 3DEXPERIENCE® de Dassault Systèmes  permet de capitaliser et de gérer l’ensemble des connaissances pour créer un écosystème virtuel et connecté (systèmes, personnes et données). Elle intègre tous les processus métiers tels que la gestion des spécifications, la gestion de projets, le contrôle du développement (DHF, DMR), la qualité (CAPA, NCR), les réclamations, la réglementation pour les certifications sur le marché et la gestion des données (modifications, revue, approbation).

4.Quels sont les avantages du rapprochement entre un expert des biotechnologies et de la transformation numérique ?

Sacha Mijailovic : En tant qu’expert métier des sciences de la vie, nous recherchions un expert des logiciels numériques pour mettre en place chez nos clients de nouveaux processus de travail et industriels. La longue expérience internationale de CENIT dans le déploiement des solutions numériques dans l’industrie nous a convaincus. Cette double expertise métier et produit prend tout son sens stratégique pour améliorer la qualité des produits et booster la croissance de nos clients, qui vont de la start-up, aux PME et multinationales.

Alfonso Panichella : Les méthodologies issues du PLM permettant de mettre en place une continuité numérique tout au long de l’ensemble du cycle de vie du produit, depuis l’idée, le développement, la conception, la fabrication et la maintenance. Les enjeux de nos clients sont en parfaite cohérence avec ceux de GXP CONSULTING Switzerland : Réduire les coûts de développement et de production pour une mise sur le marché de nouveaux produits et services, conforme aux cahiers des charges, le plus rapidement possible. Cette complémentarité avec l’expertise métier de GXP CONSULTING Switzerland est un levier clé pour accélérer la transformation numérique de l’industrie de la pharmacie, des biotechnologies et des dispositifs médicaux en particulier.

5.Le Cloud est-il un levier de croissance au service des sciences de la vie ?

Sacha Mijailovic : Le Cloud est en effet un axe de développement et en particulier chez nos clients spécialisés en dispositifs médicaux. Les données des patients sécurisées sont analysées pour suivre l’adhésion posologique des patients. J’évoquerai volontiers et plus largement la nécessité de prendre le virage de la transformation numérique dans sa globalité. Nous observons parfois dans l’industrie des sciences de la vie un manque de maîtrise dans l’utilisation des outils digitaux et une insuffisance de vision pour mettre à profit l’efficacité de la gestion de leurs innombrables données. Cela nécessitera un accompagnement à la transformation culturelle de l’entreprise et des outils adaptés qui communiquent da manière efficace.

Alfonso Panichella : Les modes d’organisation au travail évoluent, la collaboration en ligne et à distance, dans un environnement souvent international, se développe considérablement. L’accélération des usages numériques dans de nombreux secteurs industriels nous a démontré que travailler en mode Cloud rime avec agilité, efficacité et sécurité. Mais ces changements n’impactent pas seulement l’outil et relèvent d’une véritable stratégie d’entreprise. En s’affranchissant des coûts d’infrastructure IT, l’entreprise libère  des ressources humaines au profit de l’innovation pour se recentrer sur son véritable cœur de métier.

L’aéronautique et l’automobile, industries historiques du PLM et de la transformation numérique depuis près de quatre décennies, ont réalisé des performances qui ne se démentent pas. Elles continuent d’évoluer pour relever les nouveaux enjeux de leur secteur. La course effrénée aux nouveaux traitements, l’exigence croissante des autorités de régulation, l’expiration des brevets et le boom des génériques, la pression auprès des départements R&D pour produire vite et bien, la rentabilité nécessaire pour de futurs  investissements…, l’industrie des Sciences de la vie est confrontée à de multiples défis dans un contexte concurrentiel accru. C’est souvent dans les crises que l’on progresse le plus vite. De nouvelles plateformes collaboratives et technologiques sont au cœur de l’évolution des biotechnologies qui embrassent de plus en plus la transformation digitale. Aujourd’hui, les paradigmes changent et la course à l’innovation pour trouver de nouveaux traitements rebat les cartes. La Recherche s’appuie désormais sur des plateformes novatrices développées et enrichies par un écosystème étendu de partenaires pour, ensemble, participer aux progrès de l’Humanité. L’association d’un expert métier comme GXP CONSULTING Switzerland avec un spécialiste technologique comme CENIT AG a résolument pour mission d’accompagner les acteurs de la santé vers de nouveaux succès.

Vous souhaitez en savoir plus sur la transformation numérique du secteur des sciences de la vie et des dispositifs médicaux ? Inscrivez-vous à notre prochain webinaire du 10 Décembre à 11h.