numérisation durable

La numérisation durable

Encore un important potentiel à exploiter.

Peter, le réalignement et l’affinement de la stratégie de CENIT sont perceptibles dans la vision, la mission et l’objectif de l’entreprise. Il est précisé que CENIT favorise la numérisation durable.

Qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Le thème de la « numérisation durable » n’est pas en soi nouveau pour CENIT. Cela fait des années que nous travaillons sur le thème de la durabilité dans le cadre de nombreux projets,  même si nous ne l’avions pas nommé ainsi. Prenons l’exemple de notre département 3DS Solutions : Grâce aux possibilités de la plateforme 3DEXPERIENCE® et de nos propres solutions, nous optimisons l’ensemble des processus de conception et de fabrication d’un produit et réduisons les temps de cycle tout en améliorant l’utilisation des ressources.

Aujourd’hui, nous nous concentrons bien davantage sur les données et les analyses que nous pouvons mettre à la disposition des clients, et au-delà des étapes de la simulation et de la fabrication. Ces données recèlent un potentiel encore inexploité en ce qui concerne la création du produit, son utilisation et l’ensemble du cycle de l’économie circulaire du produit. Et sans oublier le fort potentiel en termes de ressources humaines et matérielles.

Pour mettre en œuvre la numérisation durable chez nos clients, nous voulons traduire cette durabilité ou continuité numérique sur l’ensemble de nos solutions et produits.  Cela signifie que nous coordonnerons les solutions proposées par nos cinq business units de manière à ce qu’elles s’imbriquent au mieux les unes dans les autres et permettent un véritable flux numérique. Nous souhaitons ainsi fournir à nos clients des services qui les aident à simuler, à analyser, à contrôler et à gérer des documents ou des informations à chaque étape de leur cycle de création de valeur.

Nous contribuons ainsi directement et indirectement à promouvoir l’aspect de la durabilité auprès de nos clients.

 

L’accent mis sur la numérisation durable est-il une étape nécessaire pour encore mieux accompagner nos clients à l’avenir ?

Sans aucune hésitation, « oui » ! Certains clients sont déjà face à ces exigences. Je pense qu’aucune entreprise ne peut aujourd’hui se permettre de ne pas avoir ces sujets inscrits à son agenda.

A l’heure actuelle, les entreprises sont de plus en plus confrontées à des exigences telles que la pénurie de ressources, les perturbations dans les chaînes d’approvisionnements ou même des bouleversements politiques. L’enjeu majeur est de réagir vite, d’être flexible et efficace.  En outre, il faut savoir répondre aux cycles des marchés de plus en plus  courts.

Il faut également tenir compte de l’évolution des réglementations. Le Mot-clé « Législation de la chaîne d’approvisionnement » est également un critère ESG. Prenons l’exemple de l’industrie électrique : les produits vendus doivent désormais être repris à la fin de leur cycle de vie et recyclés. Si vous disposez des données des processus de création sur simple pression d’un bouton et que l’on peut savoir exactement quelles ressources ont été traitées et de quelle façon, alors vous pouvez les réintégrer dans le processus de recyclage, puis dans la chaîne de valeur depuis son origine.

En d’autres termes,  un cycle fermé, dans lequel l’aspect environnemental serait alimenté par les processus de numérisation. Il s’agirait certes d’une situation idéale, mais nous n’en sommes pas encore là.