LE PLM, LEVIER DE CROISSANCE ET DE TRANSFORMATION POUR LES PME

L’industrie française fait courageusement face aux enjeux de nouveaux modèles de développement pour innover et rester compétitive dans un environnement aux interactions mondiales. Le PLM (product lifecycle management ou gestion du cycle de vie du produit) est une démarche mise en place par les grands groupes depuis près de trente ans. Elle permet en effet de maîtriser l’ensemble de la chaine de valeur du produit depuis l’idée jusqu’à la fabrication et le renouvellement des gammes de produit pour des gains de temps significatifs. Mais cette démarche est-elle intuitive auprès de la chaine de sous-traitance et de l’ensemble du tissu industriel des PME ? CAD-MAGAZINE a recueilli le point de vue de Martin Grunau, Directeur général de KEONYS, premier intégrateur des solutions numériques de Dassault Systèmes.

Lire l’article de CAD-MAGAZINE : LE PLM A-T-IL GAGNE LE CŒUR DES PME ?

« Notre vision du PLM n’est plus de fournir une ou plusieurs fonctions, mais d’impacter le business de l’entreprise qui le déploie », Martin Grunau, Directeur général de KEONYS.

Le PLM a été fortement impacté par l’évolution des technologies numériques qui permet aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs de produire à des coûts très compétitifs. La CAO (conception assistée par ordinateur), mais également  la simulation des tests produits pour s’affranchir de la réalisation de prototypes physiques, et la numérisation de toute la chaine de production ont provoqué de réels bouleversements pour optimiser les processus de fabrication.

Un retour sur investissement visible, grâce au partage en temps réel de données fiables.

L’un des enjeux majeurs actuels pour qu’une PME/ETI produise plus vite et à moindre coût, tout en assurant une qualité optimum, consiste à maîtriser son flux d’informations, la continuité digitale est indéniablement un des facteurs clés de succès.  Mais les start-up et PME ont-elles les mêmes possibilités d’évolution numérique que les grands groupes ?

« Sans aucun doute, selon  Patrick Derouin, Value Solutions EuroWest Director, Dassault Systèmes. « les start up et PME rencontrent les mêmes challenges tels que la transformation digitale, la compétitivité à l’international, l’amélioration continue de la productivité et de la qualité. En revanche, elles n’auront pas les mêmes besoins en termes d’investissements que les grands groupes parce que le point de départ est beaucoup moins complexe, elles bénéficient d’une agilité beaucoup plus grande et un accès direct aux plateformes digitales via le cloud ».

Vous êtes une PME industrielle, vous souhaitez vous différencier et conquérir de nouvelles parts de marché. Les technologies numériques conjuguées aux dispositifs d’aide à l’investissement de l’Etat vous permettent de passer le pas. Pour toute information complémentaire, contactez-nous et inscrivez-vous dès maintenant à notre troisième édition de l’Innovation Day du 8 octobre 2020 sur le campus de Dassault Systèmes.